menu close menu
interligne
interligne
Facebook Boucheries André Instagram Boucheries André Youtube Boucheries André
Site Boucherie André
Contacter Boucheries André
Inscription newsletter Boucheries André
menu Boucheries André, du pré à l'assiette
menu Boucheries André, du pré à l'assiette

La Savoie en 5 spécialités gourmandes

Partenaires
27 janvier 2015

Après avoir passé la journée à dévaler les pistes, rien de tel qu’un bon repas réconfortant. Ça tombe à pic, la Savoie nous offre le meilleur de son terroir ! Une cuisine de montagne, généreuse et pleine de saveurs où charcuterie et fromages sont de la partie. Préparez vos papilles, nous allons prendre de la hauteur !

 boucheries-andre-charcuterie-saucisson-savoie

La charcuterie 

La Savoie jouit de conditions climatiques propices au séchage des salaisons, ce qui explique qu’elle regorge de charcuteries et notamment de saucissons en tous genres. Parmi ses spécialités :

– Le jambon sec de Savoie, qui accompagne parfaitement raclettes, salades…

– Le saucisson sec de Savoie, nature ou assaisonné aux herbes, au poivre ou avec divers ingrédients régionaux comme le beaufort, les cèpes, les myrtilles…

– Le pormonierune saucisse de porc dite « aux herbes » car elle est assaisonnée avec des épinards, des feuilles de blettes et des poireaux, lui conférant son goût unique ;

– Les longeôles, spécialités du Chablais, des saucisses composées de couenne de porc et de chair à saucisse parfumées au cumin sauvage ;

– La saucisse de Magland de la vallée de l’Arve, un saucisson fumé à base de maigre de porc ainsi que de gras de parure, avec un léger assaisonnement ;

– Les attriaux, des petites crépinettes d’abats et de foie de porc relevées de persil ou de cerfeuil.

 

Les diots au vin blanc

Le diot est une petite saucisse 100% porc renfermant du maigre (épaule), du lard découenné et du gras de bardière, assaisonnée de sel, de poivre et de noix de muscade. Les Savoyards le cuisinent souvent poêlé puis mijoté avec des oignons et du vin blanc, accompagné de crozets, de polenta ou de pommes de terre. Froids, les diots sont aussi délicieux avec un peu de moutarde !

 

Le fromage 

Côté fromages, la Savoie remplit à elle seule tout un plateau ! Parmi les incontournables, la fameuse tome de Savoie, le beaufort ou encore l’abondance, tous trois fabriqués à partir de lait de vache. Autre figure emblématique de la région, le reblochon et son délicieux goût de noisette, indissociable de la tartiflette. Le saviez-vous ? Ce fromage à la croûte jaune-orangée serait né d’une escroquerie ! Au XVIème siècle, « re-blocher » signifie « traire une deuxième fois ». À l’époque, les fermiers avaient pour obligation de faire une traite pour le seigneur propriétaire des terres, une sorte d’impôt en nature. Une fois l’inspection faite, une deuxième traite était effectuée en cachette, donnant ainsi un lait plus riche en crème et donc plus savoureux pour la consommation des paysans : le reblochon était né.

 

Le farcement ou farçon

Le farcement fait partie des mets typiques de la Savoie. A l’origine, ce plat était le « repas du pauvre ». C’était l’unique de la journée, il se devait donc d’être complet, d’où sa composition sucrée-salée. Préparé sous forme de gâteau, à base de pommes de terre, de lard, de pruneaux et de raisins secs, le farcement demande une cuisson très longue dans un moule spécifique nommé le « rabolire » (haut avec une cheminée centrale).

 

Les crozets

Ces petites pâtes de forme carrée sont à base de farines de blé et de sarrasin. Leur nom viendrait du patois « croé » signifiant « petit ». En Haute-Tarentaise, les crozets se dégustent traditionnellement avec des morceaux de beaufort qu’il faut laisser fondre. Autre recette locale, la croziflette, cousine de la tartiflette mais avec des crozets à la place des pommes de terre, un régal !

Vous en avez l’eau à la bouche ? Partez en weekend gastronomique en Savoie, vous ne serez pas déçus du voyage !