Facebook Boucheries André Instagram Boucheries André Youtube Boucheries André
Site Boucherie André
Contacter Boucheries André
Inscription newsletter Boucheries André
Boucheries André, du pré à l'assiette
Boucheries André, du pré à l'assiette

Les dessous d’un plat : le coq au vin

Conseils
17 mars 2015

« L’emblème de la France, c’était le coq. C’est aujourd’hui le coq au vin », affirmait Gilbert Cesbron. Les mots de l’écrivain français expriment parfaitement la place de choix tenue par ce plat, fleuron de notre gastronomie et incontournable des tablées dominicales. Découvrons ensemble les dessous de ce plat, cocorico !

boucheries-andre-coq-au-vinPhoto : © flickr CC – Nathan Yergler

Une cuisse d’histoire 

Le coq au vin est une recette historique. Dans le passé il était servi pour fêter la fin des moissons, cependant son origine reste incertaine. Alsace, Bourgogne, Champagne et  Auvergne se disputent la paternité de ce mets délicieux. Selon la légende, il faudrait remonter à l’époque de la conquête de la Gaule. Un peuple arverne assiégé par les Romains aurait envoyé un coq, symbole de bravoure et de détermination, au camp ennemi pour le narguer. Pour répondre à cette provocation, Jules César invita le chef gaulois à dîner. À l’époque, le vin était un produit de luxe, synonyme de richesse et donc de pouvoir. Le chef cuisinier reçu l’ordre de préparer le coq gaulois de manière à impressionner le chef arverne (un vrai combat de coqs !). Tous deux se régalèrent de ce qui vous l’aurez deviné… n’était autre que du coq au vin !

Une aile de cuisine

Comme son nom l’indique, le coq au vin repose sur 2 ingrédients essentiels, le coq et le vin, qu’il faut choisir avec attention pour garantir la réussite de ce plat.

Le coq :

Choisissez un coq d’environ 2,5 kg, âgé de 3 ans minimum. Prenez le soin de l’acheter chez le volailler ou le boucher. Le coq a une chair très parfumée mais plus ferme que les autres volailles. C’est pour cela qu’on le coupe en petits morceaux et qu’on le fait mijoter longuement dans le vin, afin de l’attendrir et d’offrir une viande gouteuse et fondante.

Le vin :

Pour une sauce fine et savoureuse, sélectionnez un vin de qualité, moyennement tannique et aromatique. Un rouge de Bourgogne sera idéal. Un pinot noir ou un côte du Rhône de Gigondas par exemple seront aussi très appréciés. En terme de quantité,  1 bouteille suffit.

Les accompagnements :

Les traditionnels petits oignons, lardons, champignons de Paris, carottes ou tagliatelles sont la garantie d’un mariage réussi. Vous pouvez aussi jouer la carte de l’originalité, avec une purée de pomme de terre et de potiron persillée qui apportera une belle couleur orangée dans votre assiette !

Accord mets & vins :

En principe on sert le même vin que celui utilisé pour la cuisson du coq, ou alors de la même région, mais d’un millésime ou d’une qualité supérieurs.

Variantes :

Le coq au vin peut également être cuisiné avec une bouteille de blanc. Certains l’apprécient au vin jaune et aux morilles, à accorder avec des vins blancs du Jura, un vin jaune ou un château-chalon. Une version qui nous vient tout droit de Franche-Comté ! Et si vous n’avez pas de coq à disposition, un poulet de qualité fera très bien l’affaire.

Conseils & Astuces

Pour relever goût le gout de ce plat rustique et convivial, il est possible d’ajouter à la sauce une cuillère à soupe de crème de cassis ou quelques zestes d’orange et de citron.Préparé la veille, le coq au vin se réchauffe très bien à feu doux, une demi-heure avant de passer à table.

Vous avez toutes les clés pour réussir un coq au vin digne de ce nom, à jeudi pour la recette !

19 avril 2016, 18:10
Recette de coq au vin – Planet-Apero.fr.

[…] coq au vin est une recette typique de la France qui nous vient de la Bourgogne et l’Auvergne. Il existe beaucoup de recettes différentes de coq […]

19 avril 2016, 18:10
Recette de coq au vin – Planet-Apero.fr.

[…] coq au vin est une recette typique de la France qui nous vient de la Bourgogne et l’Auvergne. Il existe beaucoup de recettes différentes de coq […]