menu close menu
interligne
interligne
Facebook Boucheries André Instagram Boucheries André Youtube Boucheries André
Site Boucherie André
Contacter Boucheries André
Inscription newsletter Boucheries André
menu Boucheries André, du pré à l'assiette
menu Boucheries André, du pré à l'assiette

Fin gras du Mézenc : une AOP unique

Partenaires
07 mars 2017

  Sans titre-3

Le Fin Gras du Mézenc n’est pas une race, c’est une Appellation d’Origine Protégée, mais c’est aussi et surtout un savoir faire unique et ancestral. La particularité de cette viande repose notamment sur un engraissement hivernal des bêtes au foin, si caractéristique de ces montages !

A la découverte d’un terroir

Entièrement situé à plus de 1100 mètres d’altitude, le Mézenc regroupe 28 communes, entre Ardèche et Haute-Loire, autour des Monts Mézenc et Gerbier-de-jonc. Sur les hautes prairies verdoyantes se trouve le secret du Fin Gras, des brins fins et cours et de multiples herbes aromatiques en font la véritable valeur ajoutée de ce foin. C’est notamment la « Cistre », également appelée Fenouil des Alpes, qui donne un goût si particulier à la viande. Ici, la quasi-totalité des éleveurs bénéficient de l’AOC Fin Gras du Mézenc. Cela leur permet de valoriser leur travail et la qualité de leurs bêtes. Pour bénéficier de cette AOC, il y a de nombreux critères à respecter afin de garantir une viande d’exception à l’arrivée.

Tout commence l’année de la naissance des bêtes, elles doivent être inscrites à leur huit mois pour bénéficier de l’appellation Fin Gras du Mézenc. Les races autorisées sont les Salers, Limousine, Aubrac, Charolaise et les croisements issus de ces dernières. Les croisements entre les femelles de race Montbéliarde ou Abondance, avec un mâle  Charolais ou Limousin sont également acceptés. Une fois le premier examen validé, les périodes entre étables et pâtures vont se succéder. Les bêtes sont aux pâturages (pâtures naturelles) au minimum du 21 juin au 21 septembre, et à l’étable au minimum du 30 novembre au 30 mars. Pendant l’hiver, le foin du Mézenc leur est distribué à volonté. Les éleveurs prennent un soin tout particulier à trier et sélectionner le foin qui sera destiné à alimenter le troupeau. Vient ensuite la période d’engraissement, qui doit durer au minimum 110 jours avant l’abattage. Durant cette période, les bêtes reçoivent une alimentation essentiellement à base de foin. Les rations sont contrôlées afin de garantir un engraissement lent et homogène. A la fin de cette période, les génisses doivent avoir au minimum 24 mois et les mâles castrés 30 mois au minimum.

Une dégustation d’exception

Après tant d’attention, Le Fin Gras nous garantit une dégustation d’exception. Une viande au goût singulier, persillée et tendre à souhait, d’un rouge franc à pourpre. Un produit rare est disponible seulement de février à juin, il serait dommage de s’en priver.

Pour les pièces à griller comme le rosbeef, la côte de boeuf ou le pavé, faites cuire vos morceaux dans une poêle ou un four bien chauds avec un filet d’huile d’olive ou une noisette de beurre. Pas de sel avant cuisson pour conserver le jus de la viande ! Parce que le Fin Gras du Mézenc est très savoureux, inutile d’ajouter mille artifices. Après un repos de 2-3 minutes, un peu de fleur de sel et du poivre du moulin, le tour est joué !

Pour faire honneur à son terroir d’origine, accompagnez votre rosbif de fin gras de châtaignes. Entrecôtes, côtes ou bavettes seront excellentes et ne manqueront pas de jutosité. Cuisinées avec un peu d’ail, d’échalotes et de thym et servies avec des haricots

Pour le vin, encore une fois, nul besoin de chercher très loin. Essayer un côte Roannaise rouge du domaine Sérol, cuvée Troisgros. Ses arômes de Cassis et de bourgeon de framboises, ses notes épicées et ses tanins persistants accompagneront à merveille notre exceptionnel Fin Gras.

Pour plus d’informations, découvrez la maison du Fin Gras :

Maison du Fin Gras, le bourg,

43430 Chaudeyrolles.

Tel: 04 71 56 17 67

http://www.aoc-fin-gras-du-mezenc.com/notre-musee/informations-pratiques/