Facebook Boucheries André Instagram Boucheries André Youtube Boucheries André
Site Boucherie André
Contacter Boucheries André
Inscription newsletter Boucheries André
Boucheries André, du pré à l'assiette
Boucheries André, du pré à l'assiette

Brunes, Blondes ou Rousses… Les bières se dévoilent !

Conseils
09 juin 2017

On les connait rafraîchissantes, légères et souvent blondes, mais elles cachent en réalité bien plus de subtilités. Et oui, les bières font leur grand retour pour le plaisir de tous. Moins alcoolisées, plus rafraîchissantes et surtout une palette de saveurs qui n’a rien à envier à notre héritage vinicole. Tour d’horizon des reines effervescentes qui sublimeront votre barbecue.

 Un nuancier de saveurs !

Leur couleur permet de les identifier, de les distinguer, et si l’on retrouve des univers aromatiques communs la couleur n’a aucune incidence sur la puissance de votre bière. Contrairement aux idées reçues les bières les plus sombres ne sont pas forcément les plus fortes.

Les blanches : consommées généralement en été, elles offrent des notes de miel, d’agrumes ou de fleur blanche. Elles sont généralement acidulées et leur robe est caractérisée par un léger trouble.

Les blondes : ce sont les stars des rayons et des pressions. De couleur claire, elles sont généralement légères, délicates et sont avant tout plébiscitées pour leur action désaltérante plutôt que pour la richesse de leur palette gustative. Idéales dans l’après midi ou pour commencer l’apéro.

Les ambrées : elles sont élaborées à partir de malts plus torréfiés que leurs cousines blondes, ce qui apporte à leur robe des notes cuivrées et ambrées. Côté aromatique, elles sont plus complexes et libèrent des notes saline, fumée et de fruits secs.

Les brunes : pour leur fabrication les brasseurs torréfient les malts. Cette torréfaction a un impact direct sur la robe caractéristique noire/ acajou des bières brunes. La palette aromatique riche et intense varie autour de notes de café, de chicorée, de pain d’épices ou encore de cacao. Ce sont des bières souvent plus amères

Quand les levures s’y mettent !

Si la couleur nous donne des premières indications, attardez vous quelques instants sur la méthode de fermentation.

La fermentation basse : elle est utilisée pour la fabrication des bières dites Lager ou Pils. A la fin du cycle de fermentation qui s’effectue généralement en dessous de 10°C, les levures tombent au fond de la cuve, d’où son nom ! Les bières seront plus légères, plus gazées et moins alcoolisées et se consomment très fraîches.

La fermentation haute : elle s’opère entre 15°C et 25°C, les levures utilisées ont la particularité de remonter à la surface et sont enlevées par écumage. Elle donne des bières dite Ale ou Spécial, aux arômes plus complexes, plus fruités. Servez-les autour des 10°C pour en profiter pleinement.

La fermentation spontanée : il s’agit de la méthode la plus ancienne, élaborée en laissant la fermentation se faire naturellement par contact avec l’air libre. Les bières de type Lambic, Gueuze, Faro ou encore la célèbre Kriek suivent ce procédé.

Et pour accompagner mes grillades ?

Pour accompagner vos grillades nous vous conseillons d’adapter l’intensité de votre bière selon la puissance de votre plat. Une viande goûteuse et savoureuse sera magnifiée par une bière puissante et aromatique.

Vos pièces de boeuf grillées, s’accorderont à merveille avec une bière brune, ambre ou une Ale.

Pour toutes les autres viandes grillées, portez votre dévolu sur une bière de type Lager.

Et pour les volailles tel un bon poulet grillé accordez-le avec une blonde fraîche aux notes de houblon.

Maintenant que vous êtes incollables sur les bières, nous vous souhaitons une bonne dégustation avec modération !